Conseil Juridique – le cabinet Saint-Louis Juridique s’installe à Madagascar

Publié par Saint-Louis Juridique|11 février 2020

Le cabinet juridique Saint Louis s’installe à Madagascar pour apporter ses expertises auprès des entreprises malgaches et des investisseurs qui souhaitent venir dans la Grande île.

RABETSARONA

Après avoir travaillé depuis plusieurs années à l’étranger, Soamiadana Rabetsaroana, associée fondatrice du cabinet Saint-Louis Juridique, a décidé de revenir au pays avec des collègues de l’Hexagone.

« Le cabinet Saint-Louis Juridique intervient dans plusieurs domaines à Madagascar. Nous voulons assurer un cadre juridique stable qui offre un équilibre, que ce soit pour Madagascar ou pour les investisseurs étrangers. L’idée est de mettre en place un standard juridique aux normes internationales dans le pays. » a fait savoir Soamiadana Rabetsaroana, lors d’une rencontre avec la presse organisée en début de semaine dans les locaux sis à Soarano.

Saint-Louis Juridique accompagne les sociétés en difficulté, celles en procédure collective et autres sociétés dans tous les secteurs. Le cabinet Saint-Louis assiste également les sociétés étrangères qui veulent installer des filiales à Madagascar.

Le cabinet Saint-Louis Juridique rassemble une équipe pluridisciplinaire à l’écoute de vos besoins pour mieux vous assister et vous conseiller.
Notre équipe aux profils et expériences variés, apporte son expertise aux particuliers, aux entreprises et à leurs dirigeants, aux institutions et personnes morales de droit public, pour un conseil toujours personnalisé.

Voir également
08 Jan

La condition suspensive et la condition résolutoire

Le contrat est formé essentiellement en vue de la création d’obligations que les parties s’obligeront à accomplir. Cependant, les circonstances ne sont pas toujours propices à l’accomplissement des obligations prévues. Il a alors été prévu dans le droit malgache, largement inspiré du droit français, des flexibilités prenant en compte la réalisation de certaines circonstances dont la date n’est pas connue.

28 Déc

UN RAPPEL SUR LA TARIFICATION EN ARIARY

Madagascar attire un grand nombre d’investisseurs étrangers. Ainsi, les contrats internationaux prennent de l’ampleur dans la vie juridique du pays et le règlement en devise devient une pratique usuelle.
Cependant, depuis le 11 avril 2007, le Gouvernement Malagasy a promulgué un nouveau Décret n°2007-276 fixant l’affichage des prix, l’établissement des contrats de baux et des facturations et le règlement en Ariary, lequel abroge les dispositions prévues dans le Décret n° 2006-844 du 14 novembre 2006.